Mutuelle Entreprise Obligatoire

Mutuelle Entreprise Obligatoire

Des offres complémentaires santé adaptées aux entreprises TPE/PME

Vous vous interrogez sur la mise en place de la mutuelle santé collective dans votre entreprise ?

A partir du 1er janvier 2016, toutes les entreprises, quelque soit sa taille, devront proposer à l'ensemble de leurs salariés une mutuelle santé dont la souscription sera obligatoire. Cette mesure fait suite à la publication de la loi ANI, c'est à dire la loi sur la sécurisation de l'emploi adoptée le 14 mai 2013 qui transpose l'Accord National Interprofessionnel ( ANI ) .

 

Mutuelle Entreprise Obligatoire

Pourquoi souscrire une mutuelle entreprise ?

  • Des salariés bien protégés, c'est une une entreprise en bonne santé.

 

Obligations : 

Maîtrisez la mise en place de la mutuelle d'entreprise et comprendre les obligations mutuelle entreprise.

 

Avantages : 

Découvrez les avantages de la mutuelle pour l'employeur et ses salariés. 

 

Informations : 

Vos questions avant et après la mise en place de votre mutuelle entreprise

   

 

 

OBLIGATIONS ET MISE EN CONFORMITÉ

Quel que soit votre choix, le socle minimum de garanties prévu par l'ANI devra être respecté ainsi que le cahier des charges des contrats responsables. Le financement de la complémentaire santé sera assuré à hauteur d'au moins 50% par l'employeur.

 

Une couverture santé minimale pour la mutuelle d’entreprise : 

Pour que l’entreprise puisse bénéficier des avantages fiscaux liés à la mise en place d’une mutuelle obligatoire, il est essentiel que celle-ci fasse l’objet d’un contrat responsable.

Les contrats responsables sont des contrats dont le contenu est défini par décret et qui visent à limiter les dépassements d’honoraires pratiqués par certains médecins et à réduire les abus en matière de remboursements optique.

Pour être qualifié de responsable, un contrat de mutuelle d’entreprise doit respecter les points suivants :

  • Prise en charge des dépassements d’honoraires en fonction de l’adhésion ou non du médecin au contrat d’accès aux soins (Cas)
  • Remboursement total du ticket modérateur
  • Encadrement (plafond et plancher) des frais optiques
  • Pas de limitation de durée pour le forfait hospitalier

 

Financer au moins 50% du montant de la mutuelle d’entreprise 

  • Les entreprises sont tenus de participer à hauteur de 50% au moins au paiement des cotisations de la mutuelle obligatoire (la cotisation versée doit être la même pour tous les salariés). La somme restante est à la charge du salarié bénéficiaire.
  • La part de contribution acquittée par l’employeur est déductible du résultat imposable de l’entreprise. Si cette dernière a un effectif supérieur à 9 salariés, une taxe de 8% doit être versée pour la part patronale de cotisation (sous certaines conditions) en cas d’arrêt de travail.
  • Les contributions patronales sont également exonérées de charges sociales, à hauteur de 6% du PASS et de 1,5% de la rémunération soumise à cotisations du régime général. Au total, cette exonération ne peut cependant pas dépasser 12% du PASS. Par ailleurs, après un abattement de 3%, CSG et CRDS sont dues au même taux que les salaires.

 

Respecter la durée légale de portabilité de la mutuelle d’entreprise 

Le dispositif ANI concernant la mutuelle d’entreprise fait évoluer la portabilité, c’est-à-dire le maintien des garanties santé et prévoyance pour les salariés quittant une entreprise. Pour bénéficier de la portabilité, les salariés doivent néanmoins remplir plusieurs conditions :

  • Bénéficier de l’assurance chômage (et donc ne pas être en situation de démission)
  • Avoir bénéficié de la mutuelle d’entreprise chez son dernier employeur
  • Ne pas avoir été licencié pour faute lourde

La durée maximale de maintien des droits à la couverture santé est de 12 mois et son financement est mutualisé. Au-delà de ces 12 mois, le salarié n’est plus couvert. S’il veut bénéficier d’une mutuelle, il doit donc opter pour un contrat individuel.

 

Informer les salariés de la mise en place d'une mutuelle obligatoire

Diffusion d’une notice destinée à tous les bénéficiaires du régime et définissant les garanties, modalités d’application, formalités à accomplir…  Obligations mutuelle entreprise

Les modifications apportées aux droits et obligations des salariés doivent également leur être signalées par écrit au moins trois mois avant leur mise en vigueur.

L’entreprise peut être tenue responsable en cas de défaut d’information avéré.

Notez que les CE et délégués du personnel doivent pouvoir obtenir, sur simple demande auprès de l’employeur, le rapport annuel sur les comptes du régime santé et prévoyance.